23/01/2021

restaurant borderies b.jpg

Durant cette crise sanitaire, un petit coin de ciel bleu vient d’estomper la grisaille ambiante, illuminant le restaurant Le Clos-Monteils, noble institution gastronomique du Caussadais. Cette représentation imagée symbolise l’attribution d’un "Bib gourmand" au chef Bernard Bordaries, patron de cette maison gourmande et conviviale, par le prestigieux "Guide Michelin". Dans sa dernière édition parue lundi, le célèbre petit guide rouge honore trois autres chefs tarn-et-garonnais : le Bistrot Constant, à Montech ; les Templiers, à Dunes ; l’Auberge de Bardigues, implantée dans cette commune.
Abonné au "Bib" et du podium aux étoiles
Bernard Bordaries, le chef installé au piano du Clos-Monteils depuis 1999, collectionne cette récompense campée au pied du podium aux étoiles, et ce depuis 2007. Ce brillant accessit vient s’ajouter à d’autres récompenses, notamment décernées par l’influent guide "Gault & Millau", avec une note de 14,50/20. Le lauréat, coutumier des honneurs, savoure avec gourmandise ces distinctions : "C’est toujours une belle reconnaissance. Je suis honoré par ces nominations. Il faut se renouveler au quotidien car rien n’est acquis d’avance." Puis, dans un esprit magnanime, Bernard Bordaries félicite l’un de ses pairs : "Le chef de l’auberge de Bardigues décroche également la même note que moi. Nous sommes les seuls du département à ce niveau de notation !" La philosophie du "Bib gourmand" est de récompenser une cuisine inventive, de qualité, à un prix raisonnable. Dans cette orientation, au Clos-Monteils, autour de produits du terroir provenant de fournisseurs locaux, le menu entrée-plat-dessert s’affiche à 34 euros.
La crise sanitaire a clos le Clos-Monteils
Dès le mois de mars 2020, à l’identique de ses collègues, Bernard Bordaries a subi de plein fouet la pandémie. Puis, entre confinement, couvre-feu, ouverture et fermeture, et suite aux mesures gouvernementales, le chef a pu rouvrir le 7 juin jusqu’au 30 octobre. Depuis, hormis la mise en place d’un service de plats à emporter durant les fêtes de fin d’année, le Clos-Monteils est clos.
D’un bel optimisme, le chef conclut : "Je pense qu’une ouverture à la mi-février peut être envisagée. Le 14 février, c’est la fête des amoureux… et peut-être celle des restaurateurs."

En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.

Agenda